Recette

Poulet du Général Tao: un recette de votre amie Bernadette!

Salut les tits amis.

Ça faisait ben longtemps que j’écumais toute les restaurant chinois pis viet, pis thaï pour manger de t’ça… pis ça goûte jamais pareil… c’est jamais faitte pareil… Pis j’avais jamais jamais trouvé de recette à mon goût… jusqu’à pas plus tard qu’à matin. Faque j’me suis dis pourquoi pas partager la recette avec mes tits amis! Mais vous savez-tu quoi? C’est même pas chinois, ni thaï, ni viet… c’te recette-là… C’est même pas jaune pantoutte… c’est du gros bleu-blanc-rouge avec des stripes pis des étoiles! C’est les Americans qui ont inventé ça! Pis l’général ben y’a même pas existé. Faque moé, j’me suis dit que j’allais y en inventer une histoire à c’te général-là! Pis comme ça, j’va dev’nir la reine du chicken des taoisse de criss!

Alors… faisons une Franreluche de mon moé-même (imaginez-moé… j’ai mon grand livre, j’ai des guedis tout l’tour de la tête, pis j’parle « à française » avec mes deux taches de make-up sué joues:

Il était une fois, un homme très très riche qui était Général. Il possédait des terres à ne plus savoir quoi en faire. Mais cet homme, était le plus mauvais qu’on aie pu voir à travers tout le pays… pays qui lui appartenait en entier. Ce qui importait à cet homme… c’était le cash… le gros cash. Ainsi, il décida d’aller envahir les autres pays pour aller leur voler leur cash à eux autres. C’est ainsi qu’il envoya toute ses troupes de soldat dans les autres pays. Il demanda même à des pays amis d’envoyer des soldats eux aussi. Ces amis firent exactement ce que l’homme riche leur dit de faire car ils avaient très peur de ne plus être amis avec lui.

Ainsi, la guerre commença… ce fut une suite de combats qui se déroulaient jour et nuit. Il y eut beaucoup de vicitmes. Alors l’homme très riche décida de rappatrier les corps de ses soldats… en laissant à ses pays amis le soin de faire de même… après tout…c’était eux qui avaient bien voulu participer. Mais ça coûte très cher rappatrier des corps de soldat d’un océan à l’autre. C’est alors que l’homme riche a eu une idée brillante. Il fit venir son chef personnel, M. Tao… un immigré asiatique qui avait eu un ascension de carrière fulfgurante… passant de nettoyeur de chiotte dans un Mc Do à cuisinier de l’homme le plus riche du pays.

M. Tao, savait comment cuisiner les viandes coriaces… Dans son pays, il avait cuisiné beaucoup de chats. C’est alors qu’il débita les corps en petits morceux de viande, le trempa dans une pâte avant de les faire frire. Ça sentait bon partout dans la maison. Mais comme M. Tao savait cuisiner, il s’est dit que le tout serait plus digeste avec une sauce. C’est alors qu’il eût la bonne idée de créer une sauce avec du vinaigre. Mais lorsqu’il y goûta… Pouah! Cette sauce est trop aigre. Ainsi, comme il avait à sa disposition une grande quantité de sucre… vestige des anciens combats de son patron avec des tribus maintenant totalement assimilées, il a décidé d’en ajouter une grande quantité à sa sauce. C’est alors que M. Tao s’est exclamé dans sa cuisine: « Oui super… c’est le goût qui me fallait… un goût qui rappelle toute les victoires de mon patron… une sauce aigre-douce! » Et c’est ainsi qu’est née la recette du Poulet du Général… mais M. Tao a décidé de rajouter son nom à le recette. Devant la popularité de ce nouveau met, toute la population se demandait qui était le général Tao. Le vrai général n’en pouvait plus de cette popularité… on parlait de son sucesseur… de sociétés secrètes et même de renversement de pouvoir. Ne pouvant plus vivre avec cette menace, le Général se suicida en s’immolant par le feu. Ce fut un feu de joie, car toute la population accourut et dansa autour de la dépouille du général en feu. « Vive le général Tao! » scandait la foule.

Et depuis ce temps… la population vécut heureuse… mais elle mangea toujours aussi mal.

Alors voici la recette qui tue!

Pour 4 portion

Exécution: Facile (Même un débile pourrait le faire!)

Ingrédients:

  • 1Lb de poitrines de poulet désossé en cube
  • 2 c.à soupe de fécule de maïs
  • 1 oeuf battu
  • 3 c.à soupe de farine
  • 1/2 c.à soupe de poudre à pâte
  • 1/2 c.à soupe de sel
  • 1/4 de tasse d’huile végétale (préférablement de l’huile d’arachide)

Sauce

  • 2 c. à thé d’huile de sésame
  • 1 c. à soupe de gingembre râpé
  • 1/4 de tasse d’oignons verts coupés en biseau
  • 1/4 de tasse d’eau
  • 1/4 de tasse de vinaigre blanc
  • 1/4 de tasse de sucre
  • 1 c. à soupe de fécule de maïs
  • 1 c. à soupe de sauce soya
  • 2 c. à soupe de sauce aux huîtres (facultitif mais indispensable)
  • 2 c. à soupe de ketchup

Enrober les cubes de poulet de fécule de maïs. Dans un bol mélanger l’oeuf, la farine, la poudre à pâte et le sel. Bien foutter pour éviter les mottons. Pitcher votre poulet là-dedans pour bien l’enrober.

Dans un grand poelon chauffer votre huile à feu vif. Pitchez vos tites garnottes de poulet et cuire pendant 10 minutes… le temps que l’extérieur devienne doré pis que l’intérieur ne sois plus rosé. Réservez votre pouler pour plus tard.

Dans un autre poelon (ça peu être le même que vous avez lavé), mettre l’huile de sésame, le gingembre et les oigons verts. Cuire à feu moyen-vif pendant 3 minutes. Ajouter l’eau le vinaigre et le sucre. Laissez mijoter jusqu’à ce que le sucre soit fondu complètement.

Pendant ce temps, délayez la fécule de maïs dans la sauce soya. Ajoutez à ce mélange la sauce aux huîtres et le ketchup. Pitchez tout ça dans le poelon. Laissez mijoter 2 minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe. Remettre le poulet dans la sauce assez longtemps pour le réchauffer. Servir sur du riz.

Variante: Ajoutez des morceaux de poivrons verts et rouges lorsque vous faites revenir vos oignons. Vous pouvez aussi ajouter des morceaux d’ananas frais ou en boîte aussi.

Article précédent

Minuit le soir en DVD

Prochain article

Leopard 9a527

Bernadette

Bernadette

3 Commentaires

  1. 26 décembre 2007 at 4:16 — Répondre

    Je suis le cuisinier a la maison( retraite ) et je trouve votre recettes divine, elle ressemble a celle du restaurant Kim sur St-Valier a Quebec. Merci.

  2. 27 décembre 2007 at 10:37 — Répondre

    Cher Paul,

    comme quoi que c’est pas parcequ’on est un peu mal engueulé qu’on sait pas c’est quoi les bonnes affaires dans le monde! Un gros Mârci pour ton commentaire. C’est vrai que c’est ben ben bon. Écoute, maintenant que tu l’as fait… tu peux juste t’amuser à balancer la quantité de vinaigre avec la quantité de sucre poour que toutte soye vraiment à ton goût!

    Ah pis un autre truc! Quand ta sauce chauffe dans sa casserole… toi t’es probablement en train de faire dorer tes garnottes de poulet dans une poelonne… Une fois que t’es content de la couleur de tes garnottes… t’as juste à gârocher la sauce chaude dans ta poelonne sur les pépites… ça va faire pschitttttttttt pis là ben ta sauce a va devenir épaisse comme y faut, très vite!

    Un autre truc… Tu fais dorer tes pépites…. tu fais ta sauce… tu les mélanges pas… tu fais congeler le poulet dans un sac… tu te fais des portions de sauce… pis tu décongèle des portions tranquillement. Tu fais chauffer le poulet avec un tit peu d’huile pis tu rajoute ta sauce chauffé dans une casserole. Faque régale toi mon Paul…

    Pis r’garde… ta madame Kim j’m’en occupe… toé pis moé on va la faire fermer!!!!

  3. 11 octobre 2009 at 10:40 — Répondre

    [...] vous voulez imprimer a liste des ingrédients… cliquez ici! http://www.vimeo.com/7007948 swfobject.embedSWF("http://www.vimeo.com/moogaloop.swf", [...]

Add Comment Register



Donner votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>