Société

Le racisme québécois à l’œuvre, le maire Tremblay s’attaque aux immigrants

Le racisme québécois a toujours été présent mais jamais autant normalisé par les ruraux. Le maire de Saguenay s’en prend à une candidate du PQ parce qu’elle vient d’Algérie.

«Ce qui me choque, ce matin, ce n’est pas Mme Marois. C’est de voir qu’une personne de l’extérieur comme celle que vous venez d’interroger – je ne sais pas son nom, je ne suis pas capable de le dire», a répété le maire.

Une personne de l’extérieur. J’aurai tout entendu. Mon conjoint vient de l’extérieur lui aussi. Il doit donc fermer sa gueule ? Il est intégré à la culture canadienne, a fait des efforts pour s’insérer dans notre si belle société parfaite, il travail, paye des impôts, vote. Mais il est de l’extérieur !!!

Et Paul Arcand lui a demandé en entrevue s’il ne serait pas raciste.
«Pas du tout, a-t-il répondu. Je n’aime pas que ces gens-là viennent ici et nous établissent leurs règles. Elle est de quelle religion, elle? On ne le sait pas.»

Et bien moi je sais que grâce à « ces gens-là », on apporte à notre société un regard différent. Que grâce à eux, qui ont une expérience de vie différente, ont peu trouvé autre chose à lire qu’une prière au conseil municipal.

Si Tremblay était sorti de sa campagne, il réaliserait peut-être que Duplessis est mort, que le général de Gaulle aussi. Que les nazis ont été vaincus, mais qu’heureusement pour lui, il existe maintenant le Front National. Il pourrait s’y faire plein d’amis xénophobes…
Source: La Presse

Article précédent

St-Barth 2012

Prochain article

Gay Pride de Montréal 2012 en photos

Yannick

Yannick

Promoteur de nouvelles technologies, voir évangéliste technologique, amateur de cinéma, de nourriture et de littérature, Yannick propose sous différentes approches du contenu web depuis la fin des années 90. Chroniqueur aguerri, il aime sortir des zones de confort et repousser des frontières...

  • http://mafiarose.com/author/ Francis

    Le pauvre homme confond tout. Il mélange volontairement culture québécoise et religion.
    Dieu merci (no pun intended!) la culture québécoise n’a plus besoin de crucifix et autres cochonneries pour resplendir, que ce soit à un niveau national ou international.
    Ce sont d’ailleurs probablement les tarlas de l’acabit du maire Tremblay qui ne comprennent rien aux films de Dolan vu qu’ils ne se « reconnaissent pas » dans ses oeuvres. Pas assez terroir tes vues Xavier!!

    Ca sent mauvais façon Marine le discours et les arguments du maire Lala. Mais bon c’est le même qui avait appuyé les conservateurs, alors…

    Et je trouve que tout les fachos du dimanche y vont allègrement avec la « majorité silencieuse » ces temps-ci, de Charest au maire de Saguenay.
    Elle a bon dos la majorité en question. Pis, comme elle est « silencieuse » ben ils sont certains qu’elle ne viendra pas contredire les abrutis qui soit disant parle en son nom.

    • http://mafiarose.com/author/yannick/ Yannick

      C’est vrai qu’elle est importante la majorité silencieuse. Surtout quand nos fabuleux politiciens nous expliquent qu’ils « écoutent » la majorité silencieuse. Faudra qu’on m’explique un jour comment écouter le silence et en tirer un résultat. Bon, je ne dois pas être assez intelligent pour ça!