Apple viole ma vie privée, c'est fini pour moi 1

Apple viole ma vie privée, c’est fini pour moi

Je suis sur un point de rupture avec Apple. La firme qui se vente constamment d’être défenseur de notre vie privée vient de se discréditer totalement avec une fonction d’espionnage de nos photos et vidéos.

La semaine dernière, Apple a annoncé qu’il déployait une solution qui va analyser nos photos pour voir si c’est du contenu pédophile. 

Quoi? Les pédophiles utilisent iCloud pour stocker leur merde? Mais non, le problème est le suivant: en analysant nos photos SANS notre consentement et sans avis juridique, Apple se met en mode justicier et juge. 

Les mauvaises mesures d’un gouvernement passent généralement sur le dos des enfants: criminalisation de l’homosexualité dans certains pays pour protéger les enfants, interdiction de l’avortement pour ne pas tuer des enfants, etc.

Apple est devenu tellement gros et imbu d’elle-même qu’elle se considère comme le gouvernement de ses consommateurs: elle espionne votre contenu, elle juge votre contenu et passe le dossier aux autorités locales pour faire la job de bras.

Apple viole ma vie privée

Séparons en deux cette superbe nouveauté: le jugement de ce qui est permis ou pas selon la culture et ce qui doit être jugé.

On s’entend que dans chaque pays, dans chaque culture, l’ouverture ou l’intolérance face à la sexualité est différente. L’âge du mariage est plus bas ou plus haut, le nombre de femmes dans un mariage est différent, l’adoption, etc. sont tous des facteurs qui diffèrent d’un pays et d’une culture à l’autre. 

Comment va faire Apple pour ne pas tomber dans le piège qu’ils ont eux-mêmes mis en place? Si leur système détecte et rapporte des photos pédophiles, pourquoi ne pas rapporter des photos d’adultères dans les pays où c’est interdit par la loi? Est-ce qu’une loi doit prévaloir sur une autre selon l’humeur du jour? Et pour les pays où l’homosexualité est illégale, leur système va identifier si vous avec des photos de RuPaul? Et rendu là, est-ce que, si vous écoutez de la musique un peu trop gay, vous serez rapporté? 

Je n’ai pas hâte de voir les dérives totalitaires qui se serviront de cette magnifique avancée technologique. Après Big Brother, on peut parler de Big Apple.

Nous les consommateurs

La deuxième analyse est plus commerciale: comment cette entreprise qui se vante autant de respecter la vie privée de ses consommateurs se permet de mettre en place ce système volontairement, sans même une législation pour règlementer le tout au niveau local et international? 

Et en entreprise?

Comment une entreprise qui supporte les iPhone comme appareil corporatif laisserait-elle Apple fouiller des les photos de ses employés? Comprenez bien que le matériel porno sous toutes ses formes est déjà surveillé en entreprise. Mais imaginons que le PDG de mon entreprise a un contenu inapproprié sur son appareil. Imaginons qu’Apple avise les autorités publiques de ce fait. N’est-ce pas un moyen de tuer la réputation du PDG et de l’entreprise en question? N’est-ce pas plutôt aux ressources humaines de gérer légalement les délits à l’interne? Et si Apple mettait la main sur une photo d’une réunion avec beaucoup d’information stratégique écrite sur le tableau blanc de la salle de rencontre… Genre.

C’est une grande trahison qu’Apple vient de faire à ses consommateurs. Il nous considère sans doute comme des payeurs oisifs et stupides, car rendu là, ils ne donnent pas l’impression de nous respecter et de se respecter comme entreprise de renom. Honte à toi Apple! Je quitte.

Related Articles

Responses