Madonna - Madame X : Critique après coup

madonna-promo-madame-x-1100.jpg

Ma réaction à la première écoute de Madame X

C’est quoi cette merde? Décousu, donneur de leçon bobo multiethnique! Du gros foutage de gueule. Madonna est la diva de la pop qui est au-devant des tendances. C’est limite insultant. J’ai crié à l’arnaque de mes 2400$ de billets pour la voir à Boston. J’ai vomi ma haine des donneuses de leçons de plus de 60 ans.

Coup après coup

Ma réaction a sans doute été celle de beaucoup de fans. Grosse déception. Cependant, après quelques semaines d’écoute, les mélodies deviennent intéressantes.

Mais le plus important : le support visuel via les vidéo-clips et les mini documentaires sur la conception de l’album nous donne le « guide d’utilisation ».

Le terme « guide d’utilisation » est exceptionnellement important. Madonna a fait ici un album totalement intelligent. Trop intelligent dans notre époque du « consommer et jeter ». Trop loin du consommable instantané de Spotify ou YouTube. Beaucoup plus proche d’un album concept, plus proche d’une Kate Bush ou d’un Peter Gabriel que d’une Britney Spear ou d’une Cher. Plus elle dévoile les « guides » de chacune de ses chansons, plus elle les positionne dans l’univers de Madame X, plus celles-ci prennent leur définition réelles. Elle s’amuse vraiment avec un concept qui dépasse de simples lignes mélodiques pour nous amener dans un univers onirique qu’elle a créé pour cet album. Celui-ci devient en fait une expérience, une sorte de réalité augmenté (pour faire de notre époque).

MADONNA-MEDELLIN-PRESS-SHOT-9e98-e1555518946239.jpg

Force ou faiblesse?

Selon moi, l’album sera un raté à court terme mais s’inscrira parmi les grands classiques de la musique (et ceux de Madonna me souffle Francis, comme avec Erotica en 1992, passé rapidement du statut d’album house plate à monstre de la pop du XXe siècle). En 2019, les auditeurs n’ont même plus la patience d’écouter une chanson de plus de 3 minutes. Alors, leur demander un effort intellectuel global sur un album, c’est beaucoup demander. Mais Madonna n’a plus rien à prouver. Elle comblera ses salles, et nous y festoierons probablement encore plus devant cette artiste toujours plus forte et accomplie.