C’est comme ça!

Encore un coup de foudre musical qui nous vient de France! Diantre! Mais que leur arrive t’il? Maudits français!Bon, allez. J’arrête de me plaindre. Et je parle du disque.Le nouveau Rita Mitsouko.Et oui, Fred et la Catherine ont réussi l’improbable tour de passe passe de parvenir à pondre un superbe disque après toutes ces années (« Marc et Robert », un de mes disques français préféré de tous les temps date quand même de 1988!)Et quel album!Irrévérencieux, à saveur anglo-saxonne (ça a toujours été leur marque de commerce au niveau du son). Un disque simple et direct (ils nous ont assez répété au fil des années qu’ils voulaient faire quelque chose de plus simple et direct, et ben voilà, on y est).Adieu les métissages sonores approximatifs (et foireux) de « La Femme Trombone » (leur daube absolue en carrière) et retour a ce délicieux équilibre entre pop (à la française) et rock (a l’anglaise) qui avait fait les beaux jours de leurs albums des années 80.Avec toujours cette pointe de punk attitude irrévérencieuse comme on aime. Le duo avec Serj Tankian (du groupe de Metal américain System of a Down), « Terminal Beauty », est à ce titre une totale réussite. Les deux chanteurs sonnent vraiment pas propres (limite coma éthylique même), et j’aime ça!Sortie au Québec le 8 mai, alors faites plaisir à vos oreilles.