Dimanche dernier, Yannick et moi avons participé à la 30è édition du tour de l’île de Montréal par une journée fraîche et radieuse.  Le départ fut un peu long… une trentaine de minutes avant de passer l’entonnoir qui nous évacuait un par un du peloton de cyclistes.Une belle liberté s’est ensuite emparé de nous alors que nous descendions la grande côte de la rue Berri pour ensuite se diriger vers l’est de la ville.J’avais toujours dit que je ne comprenais pas pourquoi il fallait payer pour aller faire du vélo dans les rues de Montréal… une activité que nous pouvons pourtant faire à longueur d’année!  Je dois maintenant retirer tout ce que j’ai dit!  Pas de stops, pas de d’attentes aux lumières, ça a son prix pour compléter un parcours de 50 kilomètres!Armé de mon mini haut-parleur bluethoot de matante, nous avons complété le parcours en un peu moins de quatre heures, la musique nous aidant à pédaler et à se ruiner le cul sur nos selles de vélo!Nous avons pris le temps de s’arrêter, de pédaler à notre rythme sans trop se fatiguer et surtout, nous avons découvert des endroits de la ville où nous n’étions jamais allés, La carrière Lafarge (ma dangereuse voisine responsable du craquement de ma maison avec son dynamitage), Rivière-des-Prairies avec son mélange de Mansions de riches et de taudis etc.  Beaucoup de gens s’étaient massés le long des rues afin ‘encourager les cycliste et il y avait plein de petites filles cutes qui vendaient de la limonade. On ne leur a pas pris… j’suis certains qu’elles pissaient dan leur pot!Nous avons fini avec un arrêt à la Boulangerie St-Viateur ou nous avons eu droit à un bagel gratuit tout chaud!On a peut-être eu mal au cul, mais on a passé une superbe journée… grâce à l’initiative de Yannick de nous inscrire tous les deux à cette randonnée.

2 Commentaires

  1. Ce fut une journée magique! En effet, un sentiment de liberté et de grandeur nous habitait tout le long du parcours, accompagner avec la musique de Guillaume en bonus. Je recommencerais demain! 🙂

  2. Ce fut une journée magique! En effet, un sentiment de liberté et de grandeur nous habitait tout le long du parcours, accompagner avec la musique de Guillaume en bonus. Je recommencerais demain! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici