C’est une première pour moi, aujourd’hui je tombe sur une transaction de 669$ au Centre Bell, transaction que je n’ai pas faite. J’appelle ma banque et, lorsqu’avec la charmante agente du service à la clientèle on revise les autres transactions, je réalise que ce n’est pas une mais 7 transactions frauduleuses qui sont sur mon relevé. J’ai même un Costco, moi qui n’y ai jamais rien acheté et qui déteste ce type de grande surface.

Au total, 1150$ ont été dépensés en une semaine. Des transactions en lignes qui touchent aussi Archambault et Renaud-Bray.

Après un gros stresse, un sentiment de culpabilité encouragé par l’agente qui me met en doute, car on a déjà acheté, à l’exception de Costco, dans ces commerces, je suis plutôt sous le choc.

Comprenez bien, je travaille sur des environnements technologiques dans des banques. On se fait chier autant que faire se peut avec la sécurité de nos environnements. Au-delà de ma vie professionnelle, on fait très attention aux types de transactions effectuées via notre carte de crédit. Et malgré tout, ma carte s’est fait frauder. Damnation!

Et maintenant?

On est conscient que les systèmes de commerce électronique ne sont pas à toute épreuve. Que l’on découvre des failles de sécurité, Heartbleed, datant de 2 ans dans les certificats de sécurités SSL, que des entreprises comme Adobe perde une base de données de 40 millions de comptes et de numéro de carte de crédit, pour ne citer que cet exemple, on comprend que l’on ne peut pas faire grand-chose.

Par contre, vue les problèmes que ça me cause et surtout le stresse que ça provoque (sans compter la phase paranoïaque que je vais surement me taper en fin de soirée!), on remet en question beaucoup de choses au sujet de notre société de consommation.

La saga n’est pas terminée. Me reste à communiquer avec tous les fournisseurs de services qui me facturaient sur ma carte après avoir reçu ma nouvelle, signer des documents légaux pour signaler les transactions, attendre après ma banque pour qu’elle retire les 7 transactions… Dossier à suivre donc.

1 COMMENTAIRE

  1. Ça m’est arrivé à moi aussi… et je crois que ça venait ‘dune demande que j’avais fait sur un site internet qui n,était pas sécurisé. Genre j’ai acheté l’objet (que j’ai reçu) et dans la semaine d’après j’avais consulté ma carte et j’avais vu deux transactions frauduleuses ayant était faite la veille de la consultation de mon compte VISA. Heureusement pour moi, les transactions avaient été faites à Winipeg… du matériel informatique. Elle totalisaient à peu près 1000$. Et comme je connais un peu comment les cartes fonctionnent, j’ai contesté le montant auprès de Visa Desjardins… n’ayant probablement pas eu de doute quant à ma localisation… ils ont effacé le montant et se sont probablement arrangés pour récupérer le montant auprès de la compagnie ayant facturé ma carte! Vraiment la seule fois où Desjardins a été cool avec moi!