Imaginarium Geographica

0002hg6t

Les (bonnes) surprises de la rentrée ne sont pas nécessairement celles que l’on aurait imaginées.Ben oui, là je viens de finir un fabuleux bouquin jeunesse en anglais dont je n’avais jamais entendu parler avant de tomber dessus chez Coles (les vilains qui ne respectent jamais les dates d’embargo, a notre grand avantage…)Bref le bouquin s’intitule « Here There Be Dragons », et se trouve être le premier d’une série, « The Chronicles of the Imaginarium Geographica ».L’Imaginarium Geographica est un atlas contenant les cartes de tous les pays imaginaires, mythiques ou légendaires de notre culture. L’assassinat d’un professeur d’Oxford va réunir trois universitaires dans une aventure qui les amènera a croiser, entre autres, le Capitaine Nemo, un dragon amateur de thé, des navires vivants, une armée d’ombres, des centaures, le bout du monde, le Roi Arthur, le Chevalier Vert, et même Noé et son arche!Laissez moi vous dire que l’auteur, James A. Owen, un Américain oeuvrant habituellement dans la BD et le cinéma, a mis la barre bien haute (pour lui même comme pour la concurrence).Les références de premier ordre pullulent dans son roman : C.S Lewis et J.R.R. Tolkien, qui sont deux des personnages principaux, mais aussi Philip Pullman, Michael Ende, J.K.Rowling, Lewis Carroll, Clive Barker, Jules Vernes, la quasi-totalité des mythes des 2000 dernières années et j’en passe). Owen les manipule et les entrelace avec une maestria déconcertante.Son style est brillant et les illustrations à l’encre (de l’auteur) sont tout aussi sublimes que la couverture).Pour un premier roman, c’est particulièrement réussi. Reste à attendre la traduction en français pour Yannick (et quelques autres).