JOUR 12

45

Quelques jours sans commenter la situation. Des mauvaises journées pour Francis, du manque d’énergie pour moi.

Aujourd’hui j’ai modifié la configuration du salon. Ça parait con, mais c’est comme une prise en main de mon environnement. Je suis très content.

J’ai fait un nouveau potage cette fin de semaine, poireau et patate.

Betterave et pomme aujourd’hui. La première a été un succès. Le second, pas encore sûre. Comme dit ma mère, c’est spécial.

J’ai encore de la misère à me situer dans toute cette aventure. J’ai toujours l’impression d’être sur un lendemain de brosse violente. Je suis dans la mélasse quand je bouge, la perte de repères, d’idées, d’identité est majeure. Je suis perdu dans le brouillard.

L’habitude de la situation commence à se mettre en place. La normalité, non.

Fait sympathique : j’ai reçu un appel du bureau hier. Ils ont décidé de nous payer des mets préparés par un service de traiteur pour deux semaines. Moins sympathique, je leur ai dit que Francis ne mangeait plus. Je vais donc avoir 4 semaines de bouffes à ne plus savoir quoi en faire. Comme une pratique pour les tonnes de sandwichs pas de croutes qui ne seront pas consommées lors de l’enterrement. Misère. Gretta ne sera pas contente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *