Jour 144

68
0
Jour 144

J’ai tellement à raconter. Tellement d’émotions, de fatigue, de pleurs, de discussions, j’ai tellement d’amour pour mon Francis. 

La sortie il y a deux jours de l’hôpital a été burlesque. Trop de médecins différents, trop d’avis, trop d’inconnus. Nous avons réussi à sortir du mouroir où était Francis seulement après 20hrs. Un simple préposé au bénéficiaire a apporté les ordonnances et rendez-vous imprimé dans une enveloppe. Il a retiré les aiguilles dans les veines de Francis et s’est excusé pour l’attente. Pauvre homme. Je ne savais même pas que des préposés étaient rendus avec ce type de fonction. Ben coudonc, à la guerre comme à la guerre.

Hier matin, c’était assez dur. Francis révisait ses ordonnances, se mélangeait, trop confus par les 28 pilules qui gobe chaque jour. Trop anxieux pour me laisser gérer ça. Finalement, j’ai compilé le tout et effectivement il manquait une ordonnance. Celle qui était pour justement contrôler les hormones T3 et T4 de la tempête thyroïdienne. J’ai préparé un super dossier imprimé sur une seule feuille qui résumait tout pour la pharmacienne. Elle nous a souvé de beaucoup de problèmes. La petite dame a fait des miracles, comme beaucoup de personnes qui nous aident actuellement. Après plusieurs heures au téléphone, elle a réussi à contacter le médecin en vacance qui devait nous remettre l’ordonnance. Tout est rentré dans l’ordre à 14h hier. La belle-mère pouvait débarquer.

Avec la fatigue d’une semaine à l’hôpital, avec la gorge gonflé du double de volume, avec ses drogues, le stresse et la mort à ses côtés, Francis était plutôt amère. Sa mère l’à pas eu facile (moi non plus). 

En soirée, ce fut beaucoup de pleurs. Francis frustre de manquer de temps avec moi. Sa mère nous pénalise indirectement car elle m’accapare. Il pleure non pas sa mort mais de ne plus être avec moi. C’est trop tôt. Vraiment trop tôt pour être séparé de la sorte. Sa fin de vie est tout ce qu’il y a de plus misérable et triste.

Yannick L
WRITTEN BY

Yannick L

Épicurien technologique, amateur de culture sous toutes ses formes, ancien militant gay.

Laisser un commentaire