La purge ethnique débute au Québec avec l’expulsion de la députée Maria Mourani

Il n’aura fallu que 4 jours au nationaliste québécois, alors que le projet de charte des valeurs n’est même pas encore présenté comme loi votée, pour que le Bloc Québécois congédie sa députée “non de souche”.Le chef du parti se défend de ne pas faire de “nationaliste ethnique”. On se demande sur quoi il se base. Qu’est-ce que le nationalisme s’il n’est pas justement ethnique? On vante le nationalisme d’inclusion… Trouvez-moi un exemple réel HORS D’UN RÉGIME DICTATORIAL svp!Bon, j’ai bien hâte de voir les nationalistes québécois s’attaquer aux juifs montréalais. Ça va être très drôle (lire un gros bordel!).Heureusement, le gouvernement vient de lancer une campagne de publicité pour aider les Québécois à affirmer leur xénophobie avec fierté au cout de 2 millions de dollars.Mise à jour: La vice-présidente de l’exécutif du Bloc québécois dans Jonquière-Alma, Julie Sheinck, a annoncé jeudi sa démission, une décision qu’elle attribue à l’expulsion de Maria Mourani du caucus, un événement qui la « répugne ».