,

Mouchette.org

Dernièrement, ma belle soeur Marie-Claude a assisté à une conférence sur les communications et elle avait été fort impressionnée par les propos d’un monsieur qui parlait d’art et d’internet. Celui-ci, pour expliquer son propos a parlé d’un site internet que je ne connaissait absolument pas mais qui, semble-t-il, est devenu fort populaire avec les années. Il s’agit de www.mouchette.org Il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité.

Entendons-nous, il ne s’agit pas d’un beau site. Il s’agit d’un site qui nous propose une expérience souvent bizarroïde, mais non dénuée de sens. En fait, le sujet consiste à tuer une mouche qui se promène sur l’écran. Ensuite “l’âme” de cette dernière prend possession de votre ordinateur et vous fait un petit laïus et vous pose une question à laquelle vous devez répondre. Cette réponse sera acheminé à une base de donnée, via votre logiciel de courriel, et sera peut-être publiée.

Il existe d’autres pages qui sont un peu cachées. Vous ne retrouverez pas les références de navigations habituelles sur le site de Mouchette (boutons “suivant”, flèches etc.). Vous vous retrouvez dans un espèce de No Mans Land ou, par les questions qui vous seront posées, vous vous retrouverez face à vous-même.

En exemple, parlons de la page dite “du suicide”. Mouchette veut inventer un nouveau jouet: un kit de suicide. Mais comme elle n’a que peu d’expérience, elle vous demande son aide en vous posant la question suivante: “Quelle est la meilleure façon de se suicider lorsqu’on a pas encore 13 ans?”. Vous répondez à la question, inscrivez votre nom (ou nick) et votre courriel. Le tout est acheminé chez mouchette. Personnellement j’ai répondu qu’il fallait sucer des jouets “Made in China” pour être empoisonné par le plomb pour une mort plus lente. Trois jours plus tard je reçois une réponse du site me disant que ma réponse avait été affichée avec mon nick et mon adresse de courriel. Ainsi, je ne m’engage que moi-même. Aussi on me pose la question suivante:”lorsque vous avez répondu à la question le 27 mai dernier, aviez-vous pensé qu’un jour plusieures personnes pourraient lire votre commentaire?”. “Pensez-vous que votre réponse pourrait encourager des gens à se suicider ou peut-être pensez-vous qu’il est mieux de les tenir occupés à lire une base de donnée sur le suicide qu’ils en oublieront le moment de passer à l’acte?”

Dans la base de donnée de cette page, il existe des tonnes et des tonnes de réponses. Certaines personnes pensent effectivement au suicide, d’autres aident, certaines personnes écrivent pour jouer le jeu, parfois drôle, parfois cruel. Mais à la lecture de cette liste, à aucun moment on ne sent la censure. Il n’y a que des réactions plus intéressantes les unes que les autres.

Pour certains, ce type de site internet peut se comparer à un mal de tête. Il faut lire, en plusieures langues. Cependant, j’ai trouvé le tout fort intéressant en ce qui concerne l’éthique du site comme tel et des questions qui nous sont posées et le fait que tout le monde peut nous lire et nous répondre. Une expérience éthique, philosophique et même spirituelle. À vous d’essayer.

Laisser un commentaire

Mais qu’est-ce qui se passe-t-il mon petit?

Advertising is good for you!