Jump to content

Milk

Son courage a changé des vies. Sa vie a changé l'histoire.

   (1 review)

Résumé

Le film retrace les 8 dernières années de la vie d'Harvey Milk. Dans les années 70, il fut le premier homme politique américain ouvertement gay à être élu à des fonctions officielles, à San Francisco en Californie. Son combat pour la tolérance et l'intégration des communautés homosexuelles lui coûta la vie. Son action a changé les mentalités, et son engagement a changé l'histoire.


User Feedback

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest

Yannick L.

  

Harvey Milk (1930-1978) était un homme politique américain et un militant pour les droits civiques des lesbiennes et des gais. Il est le premier conseiller municipal ouvertement gai de la ville de San Francisco et le premier élu ouvertement gai des États-Unis. Après avoir fait adopter l’une des premières lois au monde interdisant la discrimination basée sur l’orientation sexuelle, et après avoir lutté contre de nombreuses initiatives homophobes et haussé le profil de la communauté LGBTT presque inconnue à l’époque, Harvey Milk est assassiné avec le maire George Moscone le 27 novembre 1978.

« Quelque part, à Des Moines ou à San Antonio, une jeune personne gaie vient de se rendre compte qu’il ou elle est gai. Il sait que si ses parents le découvre il sera chassé de chez lui, ses camarades de classe le harcelerai, et les Anita Bryant et John Briggs du monde le pourfendrai à la télévision. Et cet enfant a quelques options : rester dans le placard, se suicider… Et puis, un jour, cet enfant pourrait ouvrir un journal et lire, ‘Homosexuel élu à San Francisco.’ Et voilà de nouvelles options : déménager en Californie, ou bien rester à San Antonio et lutter.

« Deux jours après mon élection, j’ai reçu un appel de quelqu’un à la voix jeune, à Altoona en Pennsylvanie. Et cette personne m’a dit merci. Et il faut élire des gais, pour que des milliers comme cet enfant sachent qu’il y a l’espoir d’un monde meilleur, pour un meilleur lendemain.

« Sans l’espoir, non seulement les gais, mais les Noirs, les Asiatiques, les handicapés, les aînés, les NOUS, sans espoir les NOUS abandonnent. Je sais qu’on ne peut pas vivre que de l’espoir, mais sans l’espoir la vie ne vaut rien.

 

Et toi, et toi, et toi, et toi, vous tous, il faut leur donner l’espoir. »

Link to comment
×
×
  • Create New...
×
  • Create New...