BhTf5jhIgAAo8RCAu lendemain du votre criminalisant l’homosexualité en Ouganda, le journal Ugandan fait la une en identifiant 200 personnes ciblé par le journal comme des homosexuels. Selon le journal, ces 200 personnes doivent aller en prison pour le perversion.

La loi prévoit la prison à vie pour les récidivistes, interdit toute forme de promotion de l’homosexualité, condamne l’aide apportée aux homosexuel(le)s, bisexuels ou transgenres et incite à la dénonciation de quiconque s’affiche comme homosexuel.