Across The Universe

across the universe

Le dernier film de Julie Taymor, qui nous avait donné l’€™excellent Frida, est une comédie musicale des plus suprenante. Pas tant au niveau du scénario qu’au niveau de la réalisation.L’€™histoire est simple. Jude travaille sur un champ de construction de bateaux à  Liverpool tout en rêvant de l’€™Amérique. Ayant amassé assez d’€™argent, il part à  la conquête de ce monde avec l’€™idée de retrouver son père biologique. Jude fera la rencontre de Lucy, une jeune fille blonde, et avec elle et leurs amis, il vivra l’™Amérique des grands changements. La guerre du Vietnam, le psychédélisme, les manifestations etc. Leur amour naissant sera mis à  rude épreuve. Autour d’€™eux gravitent des personnages de chanteurs, de guitaristes qui tentent de faire leur marque dans ce monde en changement. Bref, il n’€™y a rien de génial ou de simplement original dans l’€™histoire de cette bluette, ce sont des choses qui nous ont été maintes fois présentées dans les films hollywoodiens.Cependant, le tout nous est raconté en n’utilisant que les chansons des Beatles qui ont été remaniées musicalement. Il y a très peu de dialogues dans Across the Universe, les chansons parlent d’€™elles-même.Mais le génie de cette oeuvre reside dans un montage dynamique, et dans la manière d’€™illustrer les thèmes abordés. Un peu comme Taymor avait fait dans Frida lorsqu’elle avait animé les tableaux de l’artiste. Voici un exemple, ou Jude, le héros, tente de créer un oeuvre durant que sa copine travaille pour un journal révolutionnaire et que son meilleur ami est au Vietnam.

Le seul bémol que j’€™ai en rapport à  ce film, c’€™est que la mise en place de l’€™histoire et des personnages et quelque peu longuette. L’action commence vraiment après une heure de visionnement, mais attention, trips d’€™acide sont au menu! Même Bono vous entraînera dans une “€œride” d’autobus scolaire pas piquée des vers!Je pense qu’€™avec Across The Universe, on peut vraiment dire que les musicals sont de retour en force à  Hollywood. Et force est d’€™admettre que l’âge d’€™or de la comédie musicale hollywoodienne a atteint son apogée pendant et après la deuxième guerre mondiale. La sortie d’un film comme Across The Universe n’€™est certainement pas fortuite. Faut bien divertir son monde en période de crise.