Vue hier soir dans le cadre du Festival de Jazz de Montréal au TNM, BAZ LUHRMANN EN CONCERT : FOR THE RECORD ne m’a pas impressionné, loin de là. Un son désastreux, mal équilibré, aux limites de la saturation, vous détruisait les oreilles à n’en plus finir. J’avais l’impression d’avoir une pression à l’intérieur de la boite crânienne qui allait me faire sortir les yeux des orbites et qui provoquerait un saignement des oreilles! Au-delà du son, le spectacle était honnête, mais sans plus. Les comédiens chanteurs livraient la marchandise, mais il manquait un je ne sais quoi qui donnait souvent au spectacle une allure d’amateurisme, un spectacle qui aurait été présenté par des étudiants en fin d’année.

Je n’ai pas noté de moment particulièrement fort pendant la soirée. J’avais juste hâte que ça se termine pour aller reposer mes pauvres oreilles ravagées (et qui le sont toujours le lendemain). La deuxième partie du spectacle était plutôt ennuyante, dans une salle qui s’était déjà en partie vidée à l’entracte. Comme quoi, je ne devais pas être le seul à souffrir.