Chose promises, choses due! Vous les aimez, vous les réclamez! Voici le B-side du grand succès “Je m’en vais à la fête”! Si vous pensiez que la chanson précédente était du genre à vous rester dans les tête… celle-ci est encore pire. Du genre “brainwashing total avec des picots mauves et roses” Vous ne voudrez plus qu’un inconnu vous offre des roses. Vous ne voudrez plus aller au jardin botanique de peur que les fleurs se mettent à vous chanter ce refain à tue-tête! Vous allez rêver de désert en espérant ne pas rencontrer de cactus en fleur!

Tremblez petits humains… elles nous envahissent!

Vous avez aimé “C’est nous les fleurs!” essayez “Je m’en vais à la fête”

Article précédentLe temps qui reste
Article suivantLa religion "à la carte"
Guillaume L
Personne assez excessive et assez curieux de nature, je m’intéresse à plusieurs domaines allant de la religion au tricot, c’est vous dire ! J’ai vu le jour en banlieue et heureusement, je l’ai quittée assez jeune pour me rendre compte que la vie ne se cantonne pas à avoir un beau gazon en avant de chez soi. Donc comme la chante Marie-Hélène Thibert : « Je suis une fille de ville » (ouf la référence toi! Faut ben plaire à tout le monde et attirer le public de cette « chinteuse », juste pour voir la gueule qu’ils vont faire en lisant nos textes !). Pour le reste, vous me lirez, et vous me donnerez vos commentaires, je l’espère. Afin de me présenter à vous, cher public, voici le petit exercice du « J’aime, j’aime pas », même si je ne tiens pas à faire une Amélie Poulain de moi-même : je ne suis pas doué pour le bonheur. J’aime, j’aime pas (mon chum, Minnaloushe et Zucchini sont éliminés !)