AHHHHHH le beau film que voilà! C’est un peu le Aurore l’enfant martyre des américains! Mommie Dearest mettant en vedette Faye Dunnaway dans le rôle de Joan Crowford et une petite fille avec une face de poupée qu’on a tout de suite le goût de buter dans le rôle de Christina Crawford.

J’ai déniché le DVD de ce film en « Hollywod Royalty Edition », une édition oh combien jouissive. D’abord pour le film, un drame tellement à côté de la plaque qu’il en devient une comédie. Pour le rôle de Joan Crowford, une bonne actrice (Dunnaway) qui joue tellement gros et qui est allée se ridiculiser dans une production merdique!

Tout ce qui entoure ce film est mauvais… et certaines scènes sont mémorables. Surtout celle de la chicane entre la mère et la fille à propos du nettoyage des toilettes et qui se termine dans une bataille de poudre à récurer « Old Dutch ». N’oublions pas le travail immense des costumiers mais surtout des perruquiers qui ont donnés aux actrices des prothèses capillaires plus grandes que nature!

Mais ma scène préférée (C’est celle de tout le monde!), c’est celle ou Joan Crawford bat sa fille à l’aide d’un cintre en fil de fer. Bandeau dans les cheveux, le visage barbouillé d’une crème de nuit, Maman très chère pique sa crise dans le Walk-in de sa fille parce qu’elle utilise des cintres en fil de fer au lieu de ceux recouverts de tissu. (Même à l’arrière de la pochette du DVD on nous avertit: »Vous ne verrez plus un cintre de fil de fer de la même façon!)

Mais ce qui est bien, c’est que cette édition DVD est satisfaisante. Le film est beau, présenté en version panoramique.Le DVD contient la bande sonore anglaise originale en 5.1 et en mono. Pour la piste sonore française, on doit se contenter du mono. Les suppléments dits « Extravagants » sont sous-titrés en français (merci pour ce bel effort!) on a droit à au film commenté par Johan Waters (anglais seulement), à un documentaire sur la production et le coulisses du film intitulé « La vie avec Joan ». Un petit documentaire sur le culte voué au film par John Waters et Lipsynka (l’imitateur de Joan Crawford qui ressemble à tout sauf à Joan Crawford… et qui pleure!), une gallerie de photos et la bande-annonce originale.

Chose assez rare, les créateurs du film remercient la communauté gaie pour avoir fait de « Mommie Dearest » un film culte et d’avoir permis au film de se prolonger dans le temps, et ce, même s’il se demandent encore quel est l’attrait de cette oeuvre auprès de cette communauté. C’est John waters qui donne la réponse: » Parce que le rôle de Joan Crawford était le premier rôle de Drag Queen donné à une femme »

Pour plus d’informations sur le film cliquez ici