Oui, décidément, Houellebecq est vraiment trop formidable.

À peine accusé de plagiat par des grattes papier en mal de médisances faciles (comme ça pas besoin de parler du roman, voir même pas besoin de faire semblant de le lire) le voila qui réplique par une vidéo d’une nonchalance méprisante jouissive.

Il est doué, il est drôle, il emmerde le monde, j’espère bien qu’il va l’avoir son Goncourt, histoire de bien merdé profond les connasses de l’intelligentsia parisianiste (comme la vilaine Tahar Ben Jelloun) qui n’ont toujours pas réalisé que la littérature française, la vraie, ne s’écrit plus en France, même si elle s’écrit toujours en français…

Et en plus il préfère les chiens aux enfants!