Le retour de Polyester

Non ce n’est pas une suite. Notre film fétiche avait disparu de notre site depuis quelques semaines. Je n’avais pas vraiment le temps de retravailler mon exportation (que je voulais convertir en format Flash). C’est maintenant fait. Voici donc, en exclusivité, ce magnifique film de John Waters, fièrement doublé au Québec.Francine, une femme au foyer, voit sa vie chamboulée lorsqu’elle réalise que son mari, propriétaire d’un cinéma porno, la trompe avec sa secrétaire. Le fait que sa fille, une vraie petite putain, décide de se faire avorter et que son garçon est un maniaque sexuel qui écrase les pieds fait basculer Francine dans l’alcoolisme. Heureusement, Claudette, son ex-femme de ménage, aujourd’hui millionnaire et amie de Francine, participe aux aventures de Francine et l’aide au meilleur de ses capacités. Mais c’est sans compté sur le pouvoir diabolique de la mère de Francine, qui veux faire enfermer sa fille dans un asile pour les fous, histoire de récupérer la pension de Francine, partir en Floride, pi rire des pauvres. Francine réussira-t-elle à passer à travers ses nombreuses péripéties?Ce film est le seul à avoir été tourné en odorama. À chaque fois qu’un chiffre apparait en bas de l’écran, vous deviez gratter cur une carte la case correspondante pour ainsi sentir l’odeur que les personnages sentent. Une révolution cinématographique qui n’a jamais été répétée (on se demande pourquoi).