Rentrée littéraire 2021 1

Rentrée littéraire 2021

Une autre année, une autre rentrée. Encore plus inintéressante que 2020, politisée et sociale à l’extrême, bien loin de la littérature et du plaisir de lecture. Voici la rentrée littéraire 2021!

Néo-féminisme, #metoo, race, colonialisme, transgenre, non binaire, écologie, climat, masculinité toxique, censure, langue inclusive, islamophobie, véganisme, antispécisme, migrants, politique, privilège blanc, complotisme, etc etc.

Tous les thèmes woke et plus se retrouvent dans  une part largement majoritaire des parutions d’automne, que ce soit en français ou en anglais.

Les diverses sélections des médias (spécialisés ou non) poussent même l’activisme en présentant une écrasante majorité de textes écrit uniquement par des femmes.

On parle d’au moins un bon 80% des titres présentés dans les diverses listes chez nos voisins américains (quand ce n’est pas plus).

Et les thématiques raciales et 2SLGBTQI+ arrivent juste derrière (on est rendu à neuf caractères mais plus tellement de pédés dedans…)

C’est bien beau mais c’est l’inverse de la diversité ou de la parité. Tout le monde est loin d’être représenté. Il manque même beaucoup de monde. La misandrie et le nouveau racisme inversé sous couvert de militantisme intersectionnel ne sont pas des solutions aux problèmes du monde.

« It’s a small world after all

It’s a small, small world »

Du coup, assembler ma liste annuelle fut plus long et compliqué que par le passé.

Trouver mes lectures des prochains mois m’a obligé à écumer des centaines de pages de parutions à venir, pour obtenir une sélection (plus ou moins) satisfaisante.

Donc, ci-dessous, point de militantisme et de bourrage de crâne, de « rééducation » et « d’autocritique », d’accusations en tout genre et de victimisation à outrance.

Pas plus que de bons sentiments artificiels, de gratitude, de culte de la diversité et de faux positivisme (et c’est un cancéreux qui écrit ceci…)

Juste des romans,récits, nouvelles et bandes-dessinées (ainsi qu’une biographie et une nouvelle), avec des histoires, de l’originalité, du style et des heures de lecture pour oublier le monde et ses turpitudes de plus en plus anxiogènes.

Le tout en malheureusement juste 36 titres (quelques – belles – surprises s’ajouteront sûrement d’ici décembre).

Dieu merci pour les littératures de genre et la BD!

En souhaitant que les déceptions soient le moins nombreuses possibles.

NB : en images dans les articles, les livres pour lesquels j’ai le plus d’attentes (ou ceux déjà adorés).

Pré-rentrée : état des lieux, ou mon petit top 9 des meilleures parutions de 2021 (janvier à juillet)

  1. Kazuo Ishiguro / Klara and the sun (Grande-Bretagne)
  2. Chuck Wendig / The Book of Accidents (USA)
  3. Stephen King / Later (USA)
  4. Barry Windsor-Smith / Monsters (USA)
  5. Alison Bechdel/ The Secret to Superhuman Strength (USA)
  6. Dominique Bona / Divine Jacqueline (France)
  7. Javier de Isusi / La Divine Comédie d’Oscar Wilde (Espagne)
  8. Guy Delisle / Chroniques de jeunesse (Québec)
  9. C. Robert Cargill / Day zero (USA)

Consulter notre groupe Littérature pour plus de détails.

Related Articles

Responses