Stage Mother, un film gay qui fait du bien

Synopsis

L’histoire de Maybelline, une directrice de chœur d’église conservatrice du Texas, qui hérite de la boîte de nuit que possédait son fils qui vient de décéder. L’ennui pour elle (et surtout ses valeurs), c’est que le lieu est un repaire notoire de Drag Queen… À la surprise générale, elle part s’installer à San Francisco, où elle se lance dans le sauvetage de ce haut lieu de la nuit, menacé de la faillite.

Ma critique

Wow! Un beau petit film gay super sympathique sans jugement. C’est juste du bonbon à regarder un soir de semaine triste. Le scénario n’a rien d’original. Maybelline fait un peu penser à Sally Field qui voudrait trop en faire par moment. Mais la comédienne est tellement dans son rôle que ça passe.  

Les clichés traditionnels sur le milieu de la Drag sont en retrait. On parle plus ici d’un coming out, celui d’une mère qui décide, trop tard, d’aimer son fils pour ce qu’il est. 

Les quelques numéros sur scène, pas assez nombreux, sont aussi très beaux et très forts émotionnellement. Ce film pourrait donner naissance à une série télé que je suivais avec passion. Il y a tellement de sujets abordés sans trop les exploiter dans ce petit film! Tout en douceur, en sincérité et en amour pour son prochain. Ça fait du bien.

Synopsis