Enfin! Je suis enfin fier d’être canadien. J’ai voté pour Justin en 2012 lors de la course à la chefferie du parti Libéral. J’ai évidemment voté pour lui lors des élections. J’ai convaincu des collègues au bureau, j’en ai parlé à mes amis, à ma famille. J’ai fait ma job de militant. Pourquoi? Justin Trudeau incarne pour moi le vrai changement. C’est un des plus jeunes chefs d’État au monde. À 43 ans, il prendra sa place dans l’histoire du Canada, mais enverra aussi un message fort à tout l’occident. Nous sommes la nouvelle génération, nous sommes la génération sacrifiée par nos boomers de parents, nous sommes l’avenir et nous pouvons faire la différence dans un idéal qui est propre à notre génération!

Justin incarne le positivisme. Ancien prof d’école, il est l’image du bon gars, le gars sympathique avec qui on veut tous être amis. Il est pour la gent féminine la possibilité d’avoir un politicien sexy et présentable à la tête du pays, il est pour la gent masculine le bon copain qui fait de la boxe, mais qui va pas nous énervé avec ça, le gendre idéal pour nos parents, le bon prof accessible pour les plus jeunes. L’incarnation d’un changement positif. Il est beau et il sent bon!

À l’étranger, il est déjà vu comme le politicien le plus sexy de la planète, rien de moins. Lors des prochaines rencontres internationales, il sera la coqueluche des photographes, lui entre Angela Merkel et François Hollande, avec Obama et Poutine derrière qui vont le détester en cachette.

Il est aussi porteur d’espoir. Non, l’austérité n’est pas une obligation. Est-ce que votre banquier vous demande de payer plus rapidement l’hypothèque de votre maison pour vous faire de meilleurs taux sur votre marge de crédit? Et bien c’est juste ça l’austérité. Se serrer la ceinture pour payer nos dettes en infrastructure avant terme, sur le dos du citoyen moyen! Et bien Justin dit non à ça! Nous pourrons respirer.

Inclusion du Québec, le Bas-Canada, bâtisseur de note pays, de retour au pouvoir, enfin! Parité hommes femmes au parlement, économie verte, investissement dans nos infrastructures, légalisation de la marijuana, réduction d’impôts pour la classe moyenne, nommez-les, les idées sont là.

Reste maintenant à livrer. Et ça c’est ce qui sera le plus dur pour lui et son parti, après 10 ans d’engourdissement, une décennie de honte, de division, de nivellement par le bas, du parti de Harper.