QUI EST VERNON SUBUTEX ?

vernonUne légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde disparu.
L’ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.

Le premier grand roman de 2015 ? C’est bien possible. Despentes donne l’impression à la lecture de ce premier tome qu’elle a mal digéré son Renaudot. La marge s’éloigne, l’embourgeoisement se rapproche trop à son gout, Dustan est mort, Beigbeder s’est pas mal calmé, Dantec est devenu taré et Houellebecq est en passe de se faire fatwa-isé et imolé par une France en mal de démons, bref les 90s sont mortes, crevées, kaput. Pas Despentes. Ce qui cause un électrochoc salvateur dans son écriture (ca et l’état de son pays). C’est trash, c’est solide, la structure est vraiment ambitieuse, ce Vernon Subutex se lit tout seul avec une jouissance euphorique qui rappelle les meilleurs pages du Nicolas Page de Dustan, voir celles de Glamorama de Bret Easton Ellis. Et c’est bien le premier auteur français qui ose nous balancer un superbe personnage trans FTM. C’est monnaie courante aux États, pas au pays de Christine Boutin. Alors bravo pour ca aussi.

Verdict final après la sortie des tomes 2 et 3.

Sortie au Québec en février.